Montagnes russes

Tiffany, 25 ans, n’a jamais supporté l'altitude ni les mouvements balancés répétitifs : ça lui fout la gerbe. Mais elle envie ceux qui s’amusent aux montagnes russes. Accompagnée d'une collègue de service, elle désire profiter pleinement de sa fête foraine et monter dans le véhicule attractif.

Connaissant Tiffany, sa collègue la conseille d'abandonner pareille initiative, d'autant plus que qu’elle s’est goinfrée comme un porc tout à l'heure, avalant sans retenue pop-corn, cakes, et autres pâtisseries. Bien évidemment, Tiffany s'en balance et part pour l’aventure.

Au tout début, notre fille est fascinée par la vitesse et les fortes sensations et y prend vraiment goût. Mais quelques dizaines de minutes plus tard, de pénibles vertiges la gagnent qui se transforment en inconfort, puis en nausée. À plusieurs occasions, Tiffany croit qu'elle va tout rendre sur place, mais a le courage de se retenir, luttant contre les spasmes devenant de plus en plus violents.

Vingt minutes après, c'est la fin de la distraction. Avec maîtrise de soi r are, Tiffany sourit et fait quelques pas. Mais dans les secondes qui suivent, son corps la remet à la raison. Instinctivement, elle se penche vers le sol carrelé de la fête foraine, les mains sur les coulisses. À l'instant, Mademoiselle vide son estomac d'un seul et gros jet qui s'éclabousse violemment durant environ dix secondes ! La flaque est immense et laisse voir un liquide pâteux plus épais au centre qu’aux pourtours plus ramifiés. Une foule entoure notre vomisseuse, à sa grande honte.