Indigestion enfantine

Après s'être amusée comme une folle avec les enfants des voisins, Rita, notre rondouillette gamine de neuf ans, a l'estomac creux. Ça tombe bien, car pour sa réussite en classe, ses parents se sont proposés ne l'offrir un repas des plus copieux.

 

Ordinairement, notre gamine consomme beaucoup. Mais ce jour-là, Rita mange démesurément pour une file son âge. En effet, non contente de vider sans mâcher tout un bol de bouillie mélangé à de gros morceaux de pain, Rita vide deux verres de jus d'orange et une bonne tranche de papaye. Elle veut continuer sa boulimie quand sa mère dit stop. Un peu froissé, elle s'en va dormir vers 22 heures (le lendemain est jour férié).

 

Minuit trente. Rita se sent mal, mais sans savoir de quoi il s’agit. Elle va réveiller ses parents qui s'empressent de la mettre au milieu du lit. Quelque temps après, elle réclame un verre d'eau, qu’elle boit d'un trait. Vingt secondes ne s’écoulent pas qu’elle fait une moue bizarre avec son visage, suivi d'un bref hoquet. Au même instant, elle pose ses petites mains sur le lit et fait sortir de sa bouche d'enfant durant cinq secondes une fontaine pâteuse où domine le beige, qui se répand rapidement sur les draps.

 

D'un geste rapide, la mère de Rita la soulève et court avec elle à la cuve des toilettes. Elle prend une bonne décision. C'est que dès que la tête de la gamine se rapproche du trou de toilette, à un autre jet impressionnant s'éclabousse sur le couvercle qui n’était malheureusement pas retiré.

 

Des grumeaux gluants s’étalent dans la salle de bains. Courageusement, la mère soulève le couvercle plaqué de vomi et positionne correctement Rita qui décore, après un effort traduit en rot, toute la cuve d’un beau marron clair.

Des violentes éructations se succèdent dans la minute qui suit. Mais à part quelques filets de salive mêlée de pain, rien d'autre n'est rendu. Un peu confuse, Rita s’étonne de son sale travail. D'un regard sévère, sa mère l'envoie au lit, le sien, pas celui des parents qui était désormais souillé et qui garde une odeur peu agréable durant presque un mois. Toute cette quantité de gerbe est débarrassée en quelques heures à grands renforts de coups de raclette, de torchon et de lessive. Une nuit blanche totale...